Le 22 juin, nous quittons Lombok en ferry, direction Bali. La traversée est beaucoup moins houleuse que la dernière fois, nous avons un ferry « presque » de luxe, c’est bien agréable.

En fin de journée, nous voici de retour à la Kéliki Painting School, chez Mudita et Padma, qui nous ont hébergés il y a 2 ans.

Nous allons séjourner une semaine à la Kéliki. Comme il y a deux ans, nous avions effectué beaucoup de visites, nous prévoyons cette fois, un rythme très tranquille, à surtout profiter de l’ambiance de la Kéliki plutôt que d’effectuer des journées d’excursions.

 

Notre première journée et demi passe à une vitesse folle, alors que nous ne faisons rien, mais papoter avec une famille de voyageurs retrouvée par hasard nous prend beaucoup de temps ! En fait, nous passerons une grande partie de notre temps à discuter à droite à gauche, les enfants à jouer entre eux. On apprécie lorsque l’on croise d’autres voyageurs français, car c’est agréable d’avoir des conversations en français avec des adultes !

 

La grande aventure de nos deux premiers jours sera également la coupure d’eau qui affecte le village et dure 2 jours. Le soir de notre arrivée, nous nous sentons très sales après notre journée de transfert mais n’avons pas d’autre choix que de nous coucher ainsi. Mudita nous fournit heureusement un seau d’eau du puits pour les toilettes, ce qui nous permet également de nous laver les mains. Le lendemain, en fin d’après-midi, l’eau n’étant toujours pas revenue, Mudita et Padma nous emmènent à une quinzaine de minutes de marche de chez eux, dans la jungle, prendre une douche à la source d’eau près de la rivière. Voilà, c’est fait ! Une expérience de plus pendant ce voyage ! L’eau est froide mais ça fait du bien de se sentir propre. On fait exception du fait qu’on transpire pendant le trajet retour car ça grimpe !

DSC04298 (Copier)

DSC04312 (Copier)

 

On profite également des massages à prix très doux proposés par la Kéliki (moins de 5 euros de l’heure).

 

Le jour suivant (24 juin), nous décidons de louer des scooters pour partir visiter deux temples sur une après-midi. Nous partons en compagnie d’un autre couple de voyageurs au long cours, Pierre-Yves et Laure. Nous avions l’intention de visiter Tirta Empul et les tombes royales de Gunung Kawi Tampaksiring, mais nous avons bien du mal à trouver l’emplacement de ce dernier. Après un certain nombre de demi-tours, nous arrivons enfin à destination mais du coup, nous n’aurons pas le temps de visiter Tirta Empul.

Gunung Kawi Tampaksiring: construit au XI ème siècle et situé au bord de la rivière Pakrisan (rivière du Kriss), le gunung Kawi (montagne du poète), constitue un ensemble de monuments commémoratifs (ou tombes ?) destinées au roi Anak Wungsu, à ses épouses et à sa favorite. La légende dit que ces tombes hautes de 7m ont été creusées à même la roche en une nuit par la main du géant Kebo Iwa.

 

DSC04326 (Copier)

DSC04338 (Copier)

DSC04344 (Copier)

DSC04357 (Copier)

DSC04396 (Copier)

 

Par conséquent, le lendemain après-midi, nous louons de nouveaux les scooters et partons tous les 5 visiter Tirta Empul. Apparemment aujourd’hui, on honore la déesse de la connaissance, des cérémonies ont eu lieu au temple du village de Kéliki et au temple familial du Balé où nous longeons, et sur la route nous croisons beaucoup de balinais en habits de cérémonie et portant des offrandes.

Les sources de Tirta Empul sont des sources sacrées qui attirent chaque jour de nombreux pélerins venus se purifier selon un rituel bien établi. Il y a par conséquent beaucoup de monde, un peu trop à notre goût, une grande majorité de locaux venus en pèlerinage mais aussi des touristes dont certains ont un comportement inapproprié. Nous ne sommes pas à Disneyland….

DSC04460 (Copier)

DSC04462 (Copier)

DSC04470 (Copier)

DSC04484 (Copier)

 

Depuis Tirta Empul, nous empruntons un petit chemin et gravissons quelques marches bien hautes pour aboutir au temple de Peguligan, lieu très paisible, aucun des touristes de Tirta Empul ne doit pousser jusque là. Régulièrement des femmes et des hommes arrivent pour déposer leurs offrandes.

DSC04488 (Copier)

DSC04498 (Copier)

DSC04502 (Copier)

 

Après ces deux visites, nous reprenons nos scooters pour nous rendre au temple de Gunung Kawi Sebatu. Trop simple, nous le trouvons du premier coup ! J’ai un coup de cœur particulier pour ce temple, dans un cadre sauvage, calme et reposant.

DSC04518 (Copier)

DSC04522 (Copier)

DSC04526 (Copier)

DSC04552 (Copier)

DSC04576 (Copier)

 

Ces sorties en scooter, sur les petites routes sinueuses de Bali étaient très agréables ! Nous avons vu de jolies rizières.

DSC04597 (Copier)

 

A suivre ! Pour information, nous quittons Bali et l'Indonésie ce soir, direction Penang (via une longue escale à Kuala Lumpur) en Malaisie, pour notre dernière étape.