Aujourd’hui, dimanche 10 avril, j’accumule du retard sur le blog. Nous entamons notre 10ème jour au Cambodge et toujours pas un seul article. Je ne désespère pas de rédiger mon article sur les temples d’Ankgor ;)

Pour l’heure, c’est notre dernier jour à Battambang, à l’ouest du lac Tonlé Sap. Demain, nous partons pour Kampong Chnang (pour ceux qui veulent suivre sur une carte).

 

Déjà deux mois ½ que nous sommes en voyage, le temps passe à une vitesse folle, beaucoup beaucoup trop vite !!!

Notre gestion du temps se limite à parler de « hier, aujourd’hui, demain » voire, quand nous sommes fous « après demain ». Nous ne savons jamais quel jour on est, ni quelle date et à chaque fois cela nous demande un effort pour la retrouver. La notion de semaine et de WE n’existe plus.

A Siem Reap, nous avons passé quelques jours avec mes parents. Lorsque ma maman a proposé de visiter tel site « lundi », je me suis trouvée totalement perdue, cela m’a fait bizarre, nous ne raisonnons plus du tout en terme de jour de la semaine ! J’ai dû lui demander dans combien de jours était lundi lol !

 

Avant-hier, je comptais que je dormais dans mon 27ème lit depuis le départ (sans compter la nuit dans le train en Thaïlande) et que j’utilisais ma 26ème salle de bain. Des correctes, des très bien, des affreuses…

 

Nous sommes totalement adaptés à ce mode de vie, qui est désormais une évidence pour nous. Régulièrement les filles adoptent le terme de « maison » quand on rentre à la chambre.

Si au départ, nous avons tâtonné avec nos sacs, maintenant nous savons parfaitement bien où sont rangées nos affaires et sommes beaucoup plus rapides à remballer à chaque départ (avec une nuance : plus on reste longtemps quelque part, plus on s’étale !).

A chaque fois que nous prenons un bus, spontanément Théa se précipite à l’intérieur, pendant que nous mettons nos sacs en soute (ou sur le toit), pour garder des places !

Prendre le bus pour un trajet de 3h leur parait très court !

Se faire photographier à tous les coins de rue par les locaux ou se faire toucher toutes les 3 minutes commence à lasser Théa.

Les filles n’en ont peut-être pas conscience, mais ce voyage les a énormément dégourdies !

 

Il ne faut pas croire que tout est facile, que tout est merveilleux. Certaines journées sont particulièrement longues et fatigantes (notamment les journées de transports), il y a des loupés, les chamailleries sont présentes, certains jours plus que d’autres, la fatigue se fait sentir, nos nuits sont souvent trop courtes, le bruit est presqu’omniprésent (chiens, coqs, musique….). Trop de fatigue rime avec enfants grognons et de mauvaise humeur et avec des parents moins patients.  La promiscuité pèse parfois. Nous sommes 24h/24 ensembles et chacun doit s’adapter à cette situation, pas toujours évident pour une ado de 12 ans notamment.

 

Les jours dits de « repos » sont en réalité consacrés :

-          à faire l’école (ce qui n’est pas facile, la motivation et la concentration des filles faisant souvent défaut. Enseigner à ses propres enfants n’est pas aisé, la patience n’est pas toujours au rendez-vous. Certaines séances sont difficiles, d’autres se passent très bien et les notions sont vite acquises). Cela prend  du temps.

-          A faire des lessives. Bien entendu nous donnons très régulièrement notre linge à la laundry, mais nous lavons tous nos sous vêtements nous-mêmes et dès que nos SDB nous le permettent, nous lavons un peu de linge à la main, c’est toujours ça d’économisé !

-          A trier les photos ;

-          A rédiger les articles du blog, sélectionner et réduire les photos, les charger…..plus ou moins long en fonction de nos connexions internet ;

-          A faire les comptes (tenus quotidiennement par Clément) ;

-          A organiser la journée ou la suite du voyage ;

-          A gérer à distance certaines démarches administratives en France.

 

En fait, c’est rarement du repos total ! Je n’ai même pas lu deux livres depuis notre départ !

 

Après deux mois :

Ce qui commence à manquer (réponses à 10 mains) :

-          Le fromage (comme l’époisse, le munster dixit les filles) ;

-          Le chocolat ;

-          Les copines (pour les filles) ;

-          Le ping pong (Elia) ;

-          Le collège (Clara) ;

-          Ma maitresse (Théa) ;

-          Notre lapin Doudou (les filles surtout) ;

-          Ma chambre à moi toute seule (Clara) ;

-          Un peu d’intimité ;

-          La lave-linge ;

-          Glandouiller une journée entière, au calme, avec du confort ;

-          La famille, les amis….Vos messages, vos mails, vos commentaires sur le blog sont importants pour nous ! Merci, n'hésitez pas à nous donner de vos nouvelles !! Même si on ne répond pas toujours, on a plaisir à vous lire !!

 

Ce qui ne manque pas :

-          Les tâches ménagères (repassage, ménage...)

-          Les courses (même si on en fait un peu, rien à voir et c’est dans des épiceries) ;

-          Le froid ;

-          Mes jouets (Théa) ;

-          Les contraintes du quotidien, le stress de notre vie en France trop rythmé, nos journées de dingue, les RDV à droite à gauche…

 

 

Chaque jour nous mesurons la chance immense que nous avons de vivre ce voyage ! Les découvertes, les rencontres sont quotidiennes ! Nous en reviendrons changés, transformés, c’est certain…

 

En attendant la suite, voici une petite photo prise hier soir. Rentrant tard après un spectacle, nous avions prévu un « buffet en chambre » composé de différentes petites choses salées et sucrées achetées sur le marché. Cherchez l’intrus ;)

 

intrus