Théa est la seule qui n'a pas encore d'article sur le blog, il est temps d'y remédier. Ces derniers mois, j'ai commencé à noter ses petites réflexions.

Elle sera contente de les retrouver dans quelques années (ou pas...)

Un article qui aura vocation à être enrichi pendant le voyage peut-être...

 

Théa : « Si on part longtemps, faudra se poser de temps en temps, qu’on puisse faire du coloriage ou jouer, parce que si on fait des visites tous les jours, ça va être épuisant » 

 

Théa : « on pourrait partir 2 ans en voyage ? »

Nous «  oui, peut-être, mais pour partir deux ans il faudrait vendre la maison… »

Théa : «  alors si on vend le jardin avec, on pourra partir 3 ans !! »

 

On explique à Théa que dans les pays étrangers il y a des écoles françaises/internationales pour accueillir, par exemple, les enfants français qui vivent à l’étranger.

«  Si on vivait au Laos, j’irai à l’école là-bas. Et ce serait bien si y’avait une petite fille du Laos qui allait dans la même école que moi pour apprendre le français, comme ça, ce serait ma copine. Et puis, comme elle apprendrait le français, après elle pourrait m’apprendre sa langue. »

 

Moi «  ça ne te fait pas peur de partir ? »

Théa : « non !!! »

Moi : « tu n’as pas peur que 6 mois ce soit trop long ? »

Théa : « Oh non ! Parce que à Bali on a trouvé que c’était trop court (ndlr : 15j) alors là je ne pense pas qu’on va trouver que c’est trop long, à mon avis on va même trouver que c’est trop court et la prochaine fois on voudra partir 1an. »

 

Théa barre les jours de juillet sur son calendrier, et donc l’anniversaire de son papa.

Je lui dis : « tu as vu, il doit attendre longtemps papa pour son anniversaire »

Théa : « oui, ce sera pendant le voyage »

Moi : « oui, juste avant de rentrer »

Théa : « j’ai pas envie que ce soit son anniversaire alors »

Théa : " Au Laos, je ne mangerai pas de viande car ça peut être du chien"

 

Et un petit mot d'Elia pour finir :

Elia : mes copines m’ont demandé si elles pourraient me téléphoner. J’ai répondu oui mais ne me réveillez pas en plein nuit !