Du 27 au 29 avril

Après notre trajet mémorable de la veille, le 26 avril, nous revoici à Bangkok.

Il n’est pas inintéressant de retourner dans cette ville, presque 3 mois après l’avoir quitté. Notre regard a forcément changé. Nous y avons atterri, c’était la première étape de notre voyage. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et après deux mois partagés entre le Laos et le Cambodge, la modernité de la Thailande, et notamment de Bangkok, nous saute en pleine figure ! La ville est toujours aussi bruyante, saturée et polluée, il y fait plus chaud qu’en février, nous logeons cette fois ci du côté du Bangkok moderne avec ses buildings et ces malls, et non plus dans le vieux Bangkok, mais malgré tout la ville nous apparait différente. Nous trouvons finalement facile la traversée des boulevards, des voitures s’arrêtent pour nous laisser passer. Notre impression au Cambodge n’était donc pas faussée : même à Bangkok il est plus facile de traverser la rue et c’est moins la jungle qu’à Siem Reap ou Battambang (qui n’est pourtant pas une très grande ville). La ville nous parait propre, de même que nous ont paru propre les routes empruntées depuis notre passage de la frontière, la gare routière de Trat, les stations-services…..Nous avons quitté deux pays bien moins développés que la Thailande. Le retour est un peu rude, tout nous parait surfait.

 

Nos journées dans la capitale ne seront guère palpitantes.

La première matinée sera entièrement consacrée :

-          à courir après un "copy shop". On ne pensait pas qu’il soit si compliqué de faire imprimer des documents et d’obtenir des photocopies couleurs à Bangkok.

-          Puis à faire un saut en Indonésie, enfin à l’ambassade, monter un dossier pour une demande de visas 60 jours. Là encore, tout remplir et préparer prend du temps. Nous déposons le dossier et payons à 12H01 pile….les guichets ferment à midi….on a eu chaud !

-          Faire un saut dans un mall pour manger dans un food court (qu’on mettra bien du temps à trouver, qui n’est pas exceptionnel et très bruyant)

-          Rentrer à l’hôtel

-          Profiter une heure de la piscine

-          Sortir pour manger et déprimer car dans notre quartier tout est hors de prix.

DSC08265 (Copier)

 

Le deuxième jour :

-          Ecole jusqu’en fin de matinée

-          On part manger, on trouve un food court sympa en extérieur à Silom Village. Un lieu de calme dans le tumulte de la ville, et dans notre budget, vive les pad Thai !

-          On pousse jusqu’au parc Lumphini, poumon vert de Bangkok. Elia et Théa profitent de l’air de jeux pendant qu’assis sur un banc à l’ombre, on transpire à grosse gouttes (pensée pour ceux qui ont froid en France, qui ont de la neige fin avril, qui grattent le pare-brise, qui ont froid car plus de chauffage….).

DSC08251 (Copier)

DSC08256 (Copier)

L’activité suivante consistera à se faire arroser par les jets d’eaux.

DSC08257 (Copier)

 

-          A rentrer à pieds jusqu’à l’hôtel car on adore le bruit, la pollution…..Mais en récompense on s’achète de délicieuses bananes cuites dans leur peau au barbecue ! Hum du bonbon !

-          Les filles et Clément finissent dans la piscine. La chaleur m’a tuée, je reste sous la clim et j’écris mes articles.

 

Le troisième jour : température affichée 41° (sans doute pareil que les jours précédents) – En soirée nous ferons un Skype avec mes parents : 3° chez eux.

-          1h30 d’école

-          Vers 11h, on prend un taxi pour se rendre à Décathlon. Ne plus parcourir les allées de Décathlon Quétigny nous manque lol ! Non, soyons sérieux, on s’en serait bien passé, mais les sandales de marche de Elia et Théa sont déjà très fatiguées (après juste 3 mois, je ne ferais pas de commentaires sur la qualité – un concurrent de Décathlon - ou sur le manque de soin qu'en prennent leurs propriétaires ). Pour l’instant, nous avons recollée la semelle de Théa, au Cambodge, réparation de fortune, mais ça ne va pas tenir encore bien longtemps et celles d’Elia ne sont guère mieux.

-          Deux paires de sandales plus tard, nous repartons, toujours en taxi car il y a une trotte, en direction du centre commercial MBK, juste pour profiter de son food court pour déjeuner.

-          Nous récupérons nos passeports et nos visas 60 jours à l’ambassade d’Indonésie !

-          Nous marchons un peu puis hélons un taxi pour le retour (on est trop loin de l’hôtel pour tout faire à pieds)

-          De retour vers 15h30, 1h00 d’école puis piscine !

 

J’oubliais : à deux reprises nous craquerons sur ……………………….des barres de chocolat !

 

DSC08243 (Copier)