Le 5 mars, nous quittons Luang Prabang pour Vang Vieng.

 

220 km = presque 6h de route = 5h de virages non stop !!!!! Accrochez vos estomacs !

Heureusement que j’ai prévu les sacs plastiques pour la pauvre Elia qui une fois de plus sera malade, malgré la nautamine.

 

La route est magnifique, cependant : paysages, villages ruraux, vaches, cochons, enfants qui se baignent, lessives dans les fossés…., à-pics impressionnants (et mieux vaut ne pas penser qu’il n’y a aucune barrière de sécurité) puis falaises karstiques…..du coup, le temps passe vite !

Notre chauffeur est plutôt prudent, on a de la chance je crois, et le trajet se passe bien et relativement rapidement, comparé aux expériences d’autres voyageurs lues sur des blogs.

 

Vang Vieng, une ville qui pendant des années connut les fiestas, les débordements alcoolisés et la drogue de certains routards. Une ville normalement « nettoyée » de tout ça aujourd’hui et redevenue calme.

Nous avions hésité à nous y arrêter mais :

-          C’est une étape sur la route vers Vientiane et sachant que la route depuis Luang Prabang n’était pas facile, on trouvait plus raisonnable de faire une pause. De ce côté, pas de regrets.

-          Vang Vieng est située au milieu de falaises karstiques.

 

Nous descendons à la Maylin GH, qui nous avait été conseillée par un couple à Chiang Mai.

-> Premier bon choix, nous sommes à l’écart de l’agitation de la ville, au calme, au fond d’un beau jardin fleuri et arboré et avons depuis la terrasse de notre chambre une vue magnifique sur les falaises karstiques :

DSC03174 (Copier)

 

 

Vang Vieng pour Vang Vieng : NON :

Notre premier tour en ville, le soir de notre arrivée, nous donnera envie de fuir au plus vite : décibels à gogo, bruits, jeunes pas forcément très nets, ville affreuse, des GH partout, la majorité horribles, des constructions en bétons bouchant le paysage….

Cependant, le matin avant 9h, la ville semble être rendue aux locaux qui viennent pêcher dans la rivière.

 

Vang Vieng pour sa campagne alentour et ses falaises karstiques : OUI

Il suffit de s’éloigner un petit peu pour être au calme de la campagne, pour profiter de paysages magnifiques.

Le lendemain de notre arrivée, nous partons à pieds sur de petits chemins et sous un soleil et une chaleur écrasants, explorer les environs.

Bon, nous tentons de voir une grotte, pour laquelle nous payons mais rebroussons chemin face au minuscule boyau dans lequel nous devons nous enfiler. Nous tentons alors de monter jusqu’à un point de vue mais rebroussons encore chemin car il est très difficilement praticable.

Finalement, nous ferons un long tour à pieds (on aurait dû louer des vélos cependant), il n’y a que nous et les vaches, de temps en temps un paysan qui nous salue. C’est beau, même si la brume ne permet pas de profiter au maximum de ces falaises verticales.

DSC03192 (Copier)

DSC03196 (Copier)

DSC03202 (Copier)

DSC03225 (Copier)

DSC03243 (Copier)

DSC03235red

Nous déjeunerons dans un resto de la ville au bord de la rivière, face au paysage, puis passerons le reste de l’après-midi à la GH à faire l’école, essayer de rattraper le retard du blog et préparer la suite.

 

Nous pensions rester une seule journée à Vang Vieng mais nous nous donnons une dernière chance de découvrir les environs le lendemain :

Nous parcourons une partie de la boucle ouest décrite dans les guides.

1ère étape pour gravir au sommet du Pha Ngeun. La grimpette est difficile, très raide, il fait très chaud (37°)  mais quelle récompense arrivés au sommet ! Une vue à 360°, des amas rocheux dentelés, superbe !

DSC03268 (Copier)

DSC03272 (Copier)

DSC03283 (Copier)

DSC03286 (Copier)

DSC03288 (Copier)

DSC03291 (Copier)

DSC03292 (Copier)

DSC03295 (Copier)

DSC03301 (Copier)

DSC03322 (Copier)

 

2ème étape au Blue Lagoon : il mérite bien son nom, une étendue d’eau d’un bleu turquoise. Sorti de ça, c’est une base de loisirs, ça ne m’enchante pas plus que ça mais les filles attendaient la baignade avec impatience vu la chaleur !

Nous enchainons avec la grotte située au-dessus du blue lagoon : une nouvelle expérience pour nous 5, jamais nous n’avions visité une grotte de la sorte: on s’enfonce dans le noir total, à la seule lueur de notre lampe, on essaie de trouver le meilleur passage au milieu des amas rocheux car rien n’est aménagé (et on s’apercevra au retour qu’on n’a pris ni le plus simple ni le plus court chemin !). Nous finissons par arriver au fond de la grotte, c’est superbe, c’est à l’état naturel, des stalagmites, des stalactites énormes, tout est préservé ! On a adoré ! Bon, au retour, il faut retrouver son chemin, et pour une fois, on était content de voir arriver des touristes avec leur torche en sens inverse.

 

Une fois passé le Blue Lagoon, la piste remplace la petite route, et on ne croise plus de touristes. Nous nous promenons dans le village Hmong Nampon, les villageois sont très accueillants, les enfants adorables. Un papa me demandera, avec des gestes, de photographier ses enfants mais les petits coquins se sauvent avant que je puisse.

DSC03363 (Copier)

DSC03365 (Copier)

DSC03375 (Copier)

DSC03382 (Copier)

DSC03384 (Copier)

DSC03387 (Copier)

DSC03396 (Copier)

DSC03401 (Copier)

Nous poursuivrons dans de beaux paysages, avec pour seule compagnie les vaches et de temps en temps un scooter.

On est rentré content mais couvert de poussière de la tête au pied. C’est terrible de croiser un autre véhicule sur une piste, ça dégage d’énormes nuages de poussière.

 

La soirée sera également excellente. La veille, Elia et Théa ont colorié avec une petite Lao et Clara avait joué à la tablette avec un petit garçon. Après notre repas, nous sommes en train de jouer au UNO quand deux garçons s’approchent regarder ce que l’on fait, ils se sauvent bien vite puis reviennent….On comprend le message, on arrête le jeu et j’envoie les filles….Elles passeront une excellent soirée, les enfants Lao leur apprennent des danses, puis ils jouent au ballon, ils chahutent…pendant quasiment deux heures. Une fillette offre des fleurs à Théa, contenues dans un vase en papier fait avec le coloriage que Théa lui avait donné la veille.

Quand les parents les rappellent, les au-revoirs durent très longtemps : câlins, bye bye, kopchai (merci)….

 

DSC03431 (Copier)

Quand nous quittons Vang Vieng le lendemain matin, ils sont présents et nous font de grands au revoir des mains.

 

On ne regrette pas, 2 jours c’était bien, ce n’était sans doute pas notre meilleure destination, mais c’était bien, et la soirée passée par les filles fait aussi partie des moments que l’on n’oubliera pas !!

 

On achète une pastèque à des vendeurs ambulants croisés sur un chemin :

DSC03326 (Copier)

 

Qui a la meilleure place dans le tuk tuk ?

DSC03330 (Copier)

 

Théa et son cadeau :

 

DSC03435 (Copier)