Nouveau pays, nouvelle langue, nouvelle monnaie (nous revoici multimillionnaires !), nouvelle cuisine….

Nous atterrissons à Hanoi le 3 mai, dans la grisaille. Il fait moins chaud cependant, c’est plus supportable. Immédiatement nous sommes frappés par la verdure. Ici, c’est beaucoup moins grillé, sec et aride que ce que nous voyons depuis plusieurs semaines maintenant.

Le Vietnam nous apparait dans sa « modernitude » : 4 voies pour rejoindre la ville depuis l’aéroport, bâtiments, grosses voitures….etc….et au bord de la route, des rizières, des paysans….Sur la route des dizaines de motos….ça klaxonne, ça pétarade….la ville est en ébullition permanente.

 

Notre chambre n’est pas prête à notre arrivée, (il est aux environs de 10h ou 10h30, pas trop fait attention). On nous offre un café et un thé pour patienter. On est un peu mou après notre nuit à Don Muang.

 

Nous patientons un peu puis décidons de sortir marcher, histoire de découvrir le quartier et de manger un morceau, même s’il est encore tôt. Notre petit déjeuner commence à sembler lointain.

Notre hôtel est situé à deux pas du vieux quartier.

 

Cette première sortie est animée, bruyante, mais très intéressante ! On accroche immédiatement (sauf pour la circulation, nous voilà de nouveau en stress à chaque traversée de rue et même quasiment en permanence car les trottoirs sont pour la plupart inaccessibles, nous devons donc marcher sur la route et les motos surgissent de partout !).

(En deux jours 1/2, nous avons déjà assisté à 3 accidents de scooters)

circulation

 

Cantines de rue, vendeurs ambulants, échoppes,  maisons hautes et étroites….bref, ça nous plait !

DSC08596 (Copier)

DSC08598 (Copier)

DSC08601 (Copier)

DSC08657 (Copier)

DSC08664 (Copier)

 

Après déjeuner, nous rentrons, la chambre est prête. Elle donne sur l’arrière donc nous sommes au calme. Nous prenons un peu de repos avant de ressortir en milieu d’après-midi. De nouveau, on a faim et comme on a repéré une boulangerie non loin, on s’offre un bon gouter !

 

On poursuit ensuite jusqu’au lac de Hoam Kiem (le lac de l’épée restituée), ancien bras du fleuve rouge devenu lac résiduel, il forme la limite sud de l’ancienne ville commerçante. Un pont permet d’accéder au temple de Den Ngoc Son (temple de la montagne de Jade), édifié au 19ème  sur un ilot du lac.

DSC08608 (Copier)

DSC08612 (Copier)

DSC08615 (Copier)

DSC08618 (Copier)

DSC08620 (Copier)

DSC08624 (Copier)

 

Sur le chemin du retour, nous achetons de quoi grignoter à la chambre, nous sommes fatigués et n’avons pas le courage de ressortir diner plus tard, par conséquent ce sera boites de soupe lyophilisée (nous avons investi dans une petite bouilloire depuis peu, et c’est bien pratique), pain et yaourt (très gastronomique !).

Au lit de bonne heure pour toute la famille !

 

 

Le 4 mai, après une bonne nuit de sommeil, un bon petit déjeuner, nous débutons nos pérégrinations à Hanoi.

 

Pendant environ 5 heures, nous déambulons dans la vieille ville. Le temps passe vite, la température est supportable, il fait moins chaud que ce que nous avons connu ces dernières semaines. Nous progressons lentement, slalomant entre tous les obstacles et devant être attentifs en permanence à la circulation. Nous faisons également un peu de lèche-vitrine (enfin, façon de parler car ici, il n’y a pas de vitrine), nous observons la vie qui nous entoure, les maisons tubes (4 mètres de large maximum)….

 

 un temple :

DSC08668 (Copier)

DSC08669 (Copier)

DSC08671 (Copier)

 

Le numéro 102 de la rue Pho Hang Bac abrite un temple, l’entrée est étroite, comme c’est souvent le cas.

DSC08683 (Copier)

 

Le temple est totalement différent de ce que l’on a l’habitude de voir, il est au fond d’un couloir étroit, en haut d’un escalier et construit tout en hauteur. En fait, il est adapté à la forme de cette maison tube.

Et là, le hasard fait bien les choses, nous allons vivre un de ces moments extraordinaires du voyage. Il y a de la musique, nous devinons vaguement qu’il se passe quelque chose derrière la montagne d’offrandes posées devant le premier autel. Nous nous avançons timidement dans les étroites travées menant derrière l’autel et là se tient une cérémonie. Impossible pour l’heure de vous dire de quel type de cérémonie il s’agit. On nous intègre immédiatement, des femmes font asseoir Théa devant. Nous sommes les bienvenus et assistons à la cérémonie pendant 1 bonne heure. Celle-ci tourne autour d’une femme, qui devant un autel, est revêtue successivement de différentes tenues et coiffes. Après chaque tenue, elle danse en distribuant des billets aux invités. Nous faisons partie des invités, on nous en offre également ! Au départ, je suis très gênée quand Théa me montre qu’on lui a donné un billet de 10 000 Dongs (environ 0,40 €). Quelques minutes après, un homme, qui a ramassé des billets lancés, me donne  4 000 Dongs. Je refuse mais il insiste. Il en a pourtant sans doute  plus besoin que moi.

DSC08690 (Copier)

DSC08694 (Copier)

DSC08712 (Copier)

DSC08716 (Copier)

DSC08718 (Copier)

Distribution de billets :

DSC08735 (Copier)

DSC08744 (Copier)

A un moment donné, la femme au centre de la cérémonie distribue de petites serviettes essuie-mains. Les femmes se précipitent, elles donnent un billet de 10 000 contre une petite serviette. Clara, Elia et Théa font de même :

DSC08755 (Copier)

DSC08760 (Copier)

 

C’était un moment magique et émouvant ! On est heureux d’y avoir assisté. Maintenant, on aimerait savoir de quoi il s’agissait ! Cérémonie avant un mariage ?? Anniversaire ??

Un banquet est installé à l’étage du dessous

DSC08684 (Copier)

 

Nous restons jusqu’à la fin de la danse et nous demandons ensuite si nous devons faire donation de l’argent offert mais plusieurs vietnamiens nous montrent notre sac et nous font comprendre que c’est pour nous, on doit le prendre. Eux même se précipitaient à chaque lancer de billets et les mettaient ensuite dans leur sac. Nous quittons la cérémonie avec une liasse de billets. Théa est heureuse d’avoir « plein de sous » lol. Je les compterai en rentrant à la chambre : 200 000 dongs, ce qui représentent environ 8 euros, une somme non négligeable pour le pays.

 

Nous reprenons nos déambulations dans la vieille ville.

DSC08785 (Copier)

Ils sont tellement bons leurs petits ananas !

DSC08787 (Copier)

Les motos servent vraiment à tout, même d'étal de boucherie :

DSC08794 (Copier)

DSC08796 (Copier)

DSC08798 (Copier)

DSC08833 (Copier)

DSC08834 (Copier)

 

Nos pas nous conduisent ensuite jusqu’au marché de Dong Xuan.

DSC08826 (Copier)

DSC08828 (Copier)

 

DSC08809 (Copier)

DSC08815 (Copier)

 

Ces petites vendeuses de fleurs, fruits et légumes sont installées devant le marché, jusqu'à ce que l'arrivée d'un car de police ne les mette en fuite. Petit jeu totalement hyprocrite, la voiture est à peine passée qu'elles sont déjà réinstallées, sous les yeux des deux policiers installés à l'arrière du véhicule.

DSC08814 (Copier)

DSC08819 (Copier)

 

Nous rentrons à la chambre vers 16h.

 

En fin d’après-midi, nous ressortons assister au spectacle de marionnette sur l’eau, un ancien art vietnamien qui représente, à l'aide de marionnettes dans le milieu aquatique, des scènes du quotidien, accompagné par la musique et le chant traditionnel vietnamien Viet Nam. Le spectacle n’est pas très long, une quarantaine de minutes, mais c’est très chouette et cela plait à toute la famille. Chapeau bas aux marionnettistes ! Pas de photos mais vous en trouverez sur google si vous souhaitez en savoir plus. (Thang Long water Puppet )

 

En sortant du spectacle nous dinons dans une cantine de rue. Pour une fois Théa n’est pas trop basse pour manger. Ici on mange sur des tabourets au ras du sol et de petites tables. On se régale pour trois fois rien !

DSC08846 (Copier)

DSC08849 (Copier)

DSC08851 (Copier)

 

DSC08858 (Copier)