OUI, nous partons avec nos 3 enfants ;-)

 

(Oui, oui, on nous a posé la question)

 

Pas une seconde, nous n’avons imaginé qu’elles ne participent pas au projet. Nous sommes peut-être masochistes, quand on y réfléchit bien :

-        Sans enfants on pourrait partir deux fois plus longtemps (budgétairement parlant)

-        Sans enfants on pourrait aisément circuler en moto au lieu de se taper les tuk tuk, taxis, bus locaux etc…

-        Sans enfants, on pourrait envisager des treks de 8j au fin fond de la jungle

-        Sans enfants, on n’aurait pas besoin de « perdre » du temps pendant notre voyage à jouer aux « instituteurs/professeurs»

-        A deux, on pourrait envisager de faire du couchsurfing, à 5 je me vois mal squatter un canapé.

-        Et on n’aurait pas à supporter les " c’est quand qu’on arrive, j’en ai marre, encore un temple ?, je veux rester à l’hôtel, je veux aller à la piscine, j’veux pas faire mes devoirs, j’ai faim, j’veux faire pipi, ma sœur m’embête, c’est tout le temps elle qui a la DS, elle m’a piqué mon doudou, elle prend toute la place dans le lit…"

OUI, sans nos enfants, on serait EN VACANCES…

MAIS, nous n’avons pas choisi de partir EN VACANCES, mais EN VOYAGE ! Eh oui, ce n’est pas la même chose (ce qui n’exclura pas de prendre des vacances pendant ce voyage, mais ça on en reparlera le moment venu).

Sans nos enfants, ce voyage serait bien fade et perdrait la majeure partie de son intérêt. Ce voyage est un projet familial, que nous construisons à 5, une façon de nous retrouver, de passer du temps ensemble, loin du train-train quotidien, de notre vie à 100 à l’heure, au cours de laquelle nous avons parfois l’impression de simplement nous croiser. Changer de mode de vie pendant quelques temps, s’éloigner de la société de consommation, découvrir d’autres cultures, d’autres peuples, d’autres modes de vie, ouvrir nos filles au monde qui les entoure, aux différences…

Donc oui, les 3 filles seront dans nos bagages, oui elles seront retirées du système scolaire français pendant 5 mois. Nous prendrons le relai avec l’instruction en famille.

 

PS : finalement à la relecture de ce post, et surtout en imaginant tout ce qu'on pourrait faire sans enfants, on va pê y réfléchir à deux fois et revenir sur notre décision :-D