Le 2 mai, notre dernière journée Thailandaise, cette fois, nous ne devrions plus repasser par ce pays, du moins pendant ce voyage.

 

Cette dernière journée sera également la moins chère depuis le début de notre voyage : 17 €  !  On devrait dormir sur les bancs de l'aéroport plus souvent ! (Ceci dit, c'est prévu encore une ou deux fois....).

 

Nous avons occupé une partie de la matinée à refaire nos sacs en configuration "avion", ce qui signifie chez nous : répartir les vêtements de chacun dans plusieurs sacs (comme nous sommes très optimistes, nous pensons toujours à la perte ou à l'arrivée tardive d'un sac), remettre nos produits de toilettes en sac à soute (nous avons tout dans un vanity bagage à main, très pratique)....bref, cela nous prend un peu de temps.

 

A 11h, nous devons rendre la clé de la chambre et laissons nos sacs à la réception de la GH. A partir de là, on traine, on fait quelques courses en prévision du pique-nique du soir à l'aéroport (riz et fruits), nous rentrons et déjeunons en extérieur au resto de la GH (on se régale !). On papote avec des français en vacances en Thailande, je bouquine avec Théa,....

 

Vers 14h30, nous prenons tranquillement le chemin de la gare ferroviaire, à pieds. Qué calor ! Avec la réorganisation des sacs, le mien et celui des filles ont pris quelques kilos de sorte à alléger le sac de Clément. Résultat : j'ai rapidement très mal aux épaules.

 

Les trains qui relient Ayutthaya à Bangkok s'arrêtent tous à l'aéroport de Don Mueng, aéroport low cost situé à environ 25 km au nord de Bangkok. C'est très pratique pour nous et très économique, puisque nous ne payons que 80 baths pour nous 5, soit environ 2 euros.

 

Le train est à l'heure et cette fois encore, nous avons un "express" donc il ne s'arrête pas entre Ayutthaya et BKK. Par conséquent, le trajet dure 40 minutes et nous arrivons à l'aéroport bien plus tôt que nous ne l'avions imaginé.

 

Pour l'anecdote, le train était bondé, nous étions donc prêts à voyager debout. Immédiatement, des Thaïs se sont levés pour laisser leurs places aux filles (en février cela nous était arrivé plusieurs fois également). Peu de temps après le départ, le contrôleur passe et voilà qu'il demande sur un ton péremptoire à deux Thaïs de se serrer puis me fait signe de m'assoeir.  Les filles n'en reviennent pas et nous non plus !

C'est donc à 16h20 que nous descendons du train et traversons la passerelle nous menant au terminal 1 de l'aéroport.

 

Notre vol est à 6h45 du matin (non, je n'ai pas fait de faute de frappe, vous avez bien lu), avec un enregistement à partir de 3h45 du matin. Ce serait un comble de le rater avec autant d'avance !

 

Finalement, le temps passera rapidement. Il faut avouer que nous avons tellement l'habitude d'attendre que nous prenons ça avec philosophie.

 

Un peu d'attente à ne rien faire, des échanges avec d'autres voyageurs Thaïs qui discutent avec les filles, les traditionnelles séances photos et selfies avec les asiatiques, quelques balades dans l'aérogare, des courses poursuites pour Elia et Théa, de la lecture, un pique-nique puis quelques heures de sommeil (3 petites heures pour moi -satanées annonces qui reviennent toutes les 1/2 heures), 4 pour les filles, et zéro pour Clément qui se proclame gardien de notre chariot à bagages et regarde un film sur l'ordi). Il fait un froid polaire dans l'aérogare !

20160503_02014420160503_02015520160503_020421

Vers 3h30, je réveille les filles. On fait la queue pour l'enregistrement (ouf, on est bon pour le poids du sac de Clément), on passe l'immigration (bye bye Thailande !), on passe la sécurité, on s'installe devant la porte d'embarquement, on prend le petit déj (on mange du pain de mie et des gateaux secs) et je m'offre le luxe d'un cappucino hors de prix, histoire de dépenser les quelques baths qui nous restent.

 

20160503_063217

 

On embarque à l'heure et 1h45 plus tard nous posons le pied sur le sol vietnamien !

 

C'est parti pour de nouvelles aventures ! A suivre !