Nous avons choisi, après l’étape Tetebatu, de retourner à Kuta Lombok. Nous y étions bien, nous y mangions pour pas cher, nous avions une piscine. Les filles votent pour ! C’est ainsi que le 17 juin, nous reprenons la route pour un lieu connu ! Nous y resterons jusqu’à notre départ pour Bali le 22 juin au matin.

En chemin, nous demandons à notre chauffeur du jour de nous arrêter au village de Sade, à quelques kilomètres au nord de Kuta. Il s’agit d’un village Sasak traditionnel. Une fois sur place, je vous avoue que nous avons hésité à y entrer. On s’est posé la question de savoir si ce village était encore très authentique. Un guide nous a immédiatement proposé ses services, des stands de vente de souvenirs pour touristes bordaient la route….Après une petite discussion entre nous, nous décidons que, quittes à être là, autant y aller, pas de regrets ultérieurs. Au final, ce n’est pas inintéressant. Le village fait plutôt office d’écomusée maintenant, mais les habitants y vivent toujours. Ce village comporte 150 maisons qui abritent 700 habitants. Ils se marient uniquement entre personnes du village (vive la consanguinité !) car se marier avec quelqu’un d’extérieur au village leur coûte cher en buffles ! Ici, les maisons ont conservé leur aspect traditionnel.

Le grenier à riz :

DSC03880 (Copier)

DSC03895 (Copier)

 

Après cet arrêt, assez court, le chauffeur nous dépose à Kuta. Nous retournons dans notre précédente GH et arrivons sous l’œil amusé de la gérante : « again ! ». Difficilement, nous négocions un petit « discount » supplémentaire sur le prix de la chambre car c’est la deuxième fois que nous venons et pour le reste, les clés sont sur la porte, on connait le chemin, on fait comme chez nous !

Nous sommes contentes de retrouver internet et l’eau chaude après une semaine privés de l’un comme de l’autre ! Internet a surtout manqué dans un moment où j'avais besoin de recevoir des nouvelles de la famille. Sans internet, nous sommes coupés de tout, ça fait du bien de temps en temps mais cette fois-ci, ce n'était pas forcément au bon moment. Nos nuits seront également un peu plus calmes car la mosquée est un peu plus éloignée et nous l’entendons par conséquent moins fort.

 

Nous profitons de ces 3 jours ½ pour faire travailler les filles. Elia et Théa font les contrôles envoyés par leur maitresse (et les réussissent très bien !). On rattrape un peu de retard sur le blog, la correspondance mail, on fait un long skype avec mes parents et ma sœur….En fin d’après midi, on se baigne dans la piscine, on doit répondre à des questions existentielles du type « On mange à quelle heure ? On mange où ce midi ? On mange quoi ? ». Sur Kuta, on mange vraiment très bon marché, même dans les restos. On arrive à faire des repas qui nous coutent 4 euros pour nous 5 (avec un plat chacun, sans partager). Le soir de la fête des pères, Clément et moi nous offrons un délicieux et copieux barbecue de thon ! Un régal ! Les filles choisissent de ne pas manger de poisson. Nous déambulons également sur le marché de Kuta, très agréable et où, selon nos habitudes, nous achetons fruits et patisseries à partager !

DSC03910 (Copier)

DSC03921 (Copier)

Mais que vend ce monsieur ? Du tabac !

DSC03923 (Copier)

DSC03926 (Copier)

 

 

Au milieu de tout ça, nous ferons également une très jolie et agréable journée de randonnée/plage. La fameuse rando que nous avions abandonné la dernière fois, suite aux supplications de nos filles de rester sur la plage de kuta !!

DSC03941 (Copier)

DSC03950 (Copier)

DSC03960 (Copier)

 

On ne regrette pas d’avoir eu l’occasion de la refaire. On emprunte un sentier côtier, on grimpe sur une falaise d’où l'on a un magnifique point de vue à 360 degrés.

 

DSC03990 (Copier)

DSC04011 (Copier)

DSC04037 (Copier)

DSC04038 (Copier)

DSC04055 (Copier)

DSC04054 (Copier)

On observe les surfeurs :

DSC04024 (Copier)

Pour le pique-nique, nous avons le choix entre cette plage déserte :

DSC04140 (Copier)

 

Ou une petite crique sauvage tout aussi déserte, on choisit cette dernière :

DSC04144 (Copier)

DSC04148 (Copier)

DSC04166 (Copier)

 

Sur le chemin du retour, les filles font trempette. C’est marée basse et la mer s’est retirée très loin. Les locaux arrivent en masse pour pêcher dans les rochers (crabes, poissons, oursins…). On profite de cette ambiance très agréable !

DSC04192 (Copier)

Les filles sont à peine dans l'eau qu'un groupe d'enfants les rejoint :

DSC04227 (Copier)

DSC04243 (Copier)

DSC04251 (Copier)

DSC04265 (Copier)